×

Petites annonces gratuites, Kicherchekoi

Guide anti-arnaques des petites annonces

De règle générale, nous vous conseillons d’être vigilant lors de tout achat ou vente d’un de vos biens en vérifiant au maximum l’identité de votre interlocuteur. L’idéal est la remise en main propres de votre bien. Si vous ne pouvez pas rencontrer la personne, il est préférable d’entretenir au moins une fois une conversation téléphonique avec votre interlocuteur.

Les arnaques les plus courantes :

Les arnaques à la vente :

Les faux virements bancaires : L’arnaqueur effectue la transaction bancaire en utilisant des chèques volés. Le chèque sera encaissé sur votre compte le temps que la banque se rende compte que le chèque n’est pas valide. La somme versée sera alors débitée de votre compte. Cette opération peut prendre une dizaine de jours en fonction de la banque. Si vous vous êtes séparé du véhicule entre temps, il ne vous restera alors aucuns recours.

La vente en urgence : Les arnaqueurs prétextent un évènement important qui les poussent à vendre leur véhicule en urgence et souhaiterons que la transaction se fasse au plus vite. Ils profiteront de l’empressement pour vous pousser avec prendre des décisions hâtives et irréfléchies.

Les offres de règlement supérieur au montant de base : Le vendeur prétextera vous avoir versé par erreur une somme d’argent supérieur à celle prévu, en vous demandant de rembourser le trop perçu. Restez méfiant, même si la personne vous envoie de soi-disant documents officiels (documents bancaire, notaire, papiers d’identité ou autres) pour prouver de sa bonne foi. Ces documents se trouvent facilement sur internet et sont facilement falsifiables.

Les règlements via Western Union : Nous vous recommandons de refuser systématiquement les payements via WesternUnion et autres moyens de payement du type Western Union, AlertPay.com, Anypay.com, AuctionChex.com, BillPay.ie et autre. Ce moyen de payement sont fait pour réalisés des transactions financière entre proches et amis. Très peu de justification sont demandées lors ces transactions bancaires (la connaissance du montant transféré, nom de l'expéditeur et nom du destinataire suffisent). N’envoyez jamais la copie du reçu de la transaction monétaire, il servirait de justificatif supplémentaire pour le retrait d’argent.

Les arnaques Paypal : Cette arnaque est l’une des plus fourbes, car même un œil avertis pourrait se laisser avoir ! Soyez très vigilant lorsque vous recevez des mails de services bancaires du type PayPal ou autre. Certains arnaqueurs utilisent de fausses adresses mail, se faisant passer pour le service technique du site en question, vous informant alors qu’une somme d’argent a été virée sur votre compte Paypal. Vous pensez alors que virement a été fait et envoyez le bien en question. Le mail étant un faux, vous ne recevrez bien sûr jamais ce virement (qui n’a jamais été envoyé). Certains poussent l’arnaque plus loin en vous demandant de faire un virement bancaire afin de « créditer » votre faux compte Paypal et recevoir le virement. Soyez toujours attentif à l’objet du mail, ainsi qu’à l’adresse mail de l’expéditeur du message. Ces entreprises n’utilisent jamais des adresses mails du type @hotmail.fr, @gmail.com, @outlook .fr, @live.fr ou autres adresses d’arnaques par « phishing » (fausses adresses se faisant passer pour un organisme officiel).

Les arnaques à l’achat :

Les propositions en provenance de l’étranger : Comme pour la vente, soyez particulièrement exigent lors de l’achat d’un bien se situant à l’étranger. L’arnaqueur demandera une somme d’argent à payer d’avance pour « réserver » le bien, puis probablement des frais de transporteurs, des frais de douanes… ect. Et vous ne recevrez jamais les biens en questions.

Les sociétés fantômes : Pour tout type d’achat, vous pouvez être amenez à entrer en contact avec des sociétés « fantômes », des sociétés fictives qui n’existent que dans le cadre de l’arnaque. Ne vous fiez pas à un site internet fictif destiné à vous tromper et vous rassurer. Nous vous recommandons encore une fois de toujours appeler directement la société ou de vous déplacer sur place afin d’éviter les «sociétés fantômes.

Les autres types arnaques :

Le prêt ou le don : Sachez que le prêt d’argent entre particuliers est formellement interdit par lois. N’accepter jamais un don d’argent, de voiture d’un inconnu, qui vous demandera d’envoyer une somme afin de débloquer les fonds… Fond que vous ne recevrez jamais. Mais ne vous inquiétez pas, Kicherchekoi refuse automatiquement ce type d’annonces.

Les arnaques par type d’annonces

Véhicule :

Aves la recrudescence du nombre d’annonces de véhicule, le nombre d’arnaques a réellement explosé. Soyez donc très vigilant lors de l’achat ou de la vente de votre véhicule.

Voici des exemples d’arnaques les plus courantes :

Les arnaques lors de la vente d'un véhicule :

La visite d’un expert : Des acheteurs étrangers vous proposent d’envoyer un expert examiner votre véhicule. Ces potentiels acheteurs vous proposent d’acheter le véhicule sans aucune négociation, voire même au-dessus de sa valeur à la suite de la visite de l’expert. En échange, ces acheteurs-arnaqueurs vous demandent de verser une somme en caution afin de « bloquer » la voiture et éviter un déplacement inutile de l’expert en question. Bien sûr, personne ne viendra examiner votre voiture et vous ne reverrez jamais votre caution.

Les arnaques lors de l’achat d'un véhicule :

La plupart des arnaques intervenant lors de l’achat d’un véhicule sont les mêmes que celles utilisées lors de l’achat de biens en général. Nous vous conseillons d’être vigilant lorsque que vous traitez avec un vendeur étranger, ou souhaitant vendre le véhicule au plus vite (il s’agit dans ce cas probablement d’un véhicule « gênant », volé ou autre). Ne versez jamais d’acompte afin de « réserver » le véhicule.

CONSEIL :

  • Evitez les annonces aux prix trop intéressants. Pour cela n’hésitez pas à vous renseigner à propos de l’argus automobile afin d’estimer le prix du véhicule (en fonction du modèle, de l’année de mise en circulation, du kilométrage..Etc.)
  • Privilégiez la remise en mains propres, nous vous déconseillons fortement de verser d’acompte et encore moins d’acheter un véhicule sans l’avoir vu et essayé au préalable.
  • Pour le payement, favorisez le payement en espèce ou en chèques de banque. Un chèque de banque est plus fiable qu’un chèque classique, car il est émis par la banque elle-même, et vous évitera d’encaisser un chèque sans provisions. Le mieux étant de faire la transaction pendant les heures d’ouverture des banques afin de vérifier l’authenticité du chèque en appelant la banque.
  • Faites des recherches par image (via Google par exemple) afin de vérifier que les photos ne correspondent pas à une autre annonce.
  • Méfiez-vous des ventes « urgentes », des ventes « pour cause de départ à l’étranger », des termes du types « je vends cette voiture pour un ami », ou de « actuellement à l’étranger ».
  • Boycotter les numéros étranger (particulièrement les pays d'Afrique tels le Bénin, la Côte-d'Ivoire, le Togo, etc… mais aussi l'Angleterre).
  • Exigez de voir le carnet d'entretien de la voiture ainsi que les factures d’éventuelles réparations.
  • N’hésitez pas à demander la pièce d’identité du vendeur afin de vérifier que son nom correspond bien à celui sur la carte grise. Si le vendeur est honnête, il ne se sentira pas vexé.
  • Demandez les deux jeux de clés de la voiture. Toutes les voitures sont livrées avec un double des clés. Vérifiez que celui-ci est celui d’origine.
  • Si vous faites faire un essaye de la voiture, demandez un bien important en échange (carte d’identité, clefs, portefeuille par exemples).

Immobilier :

Le dépôt de garantie : dans des zones où vous feriez n’importe quoi pour louer un logement, les fraudeurs diffusent des annonces. Ils vous demandent généralement de déposer un chèque en guise de garantie sans même que vous ayez vu le bien… en certifiant que c’est plus simple et pour être sûr que le chèque vous revienne. Le chèque sera encaissé mais vous n’aurez pas de logement au final.

Devenir riche avec l’immobilier en quelques années : on va vous vendre ici la possibilité de devenir riche dans un laps de temps très court avec l’immobilier. Le web a permis d’étendre ces pratiques. Méfiez-vous de ce genre de plan souvent très loin de la réalité, vous faisant investir des sommes conséquentes, sans retour sur investissements.

La fausse location de vacances : L’arnaqueur pille les informations et les photos d’une autre annonce, se faisant passez pour le propriétaire du bien. Il vous demande alors de verser un acompte pour la location (au-delà de 30% d’acompte, méfiez-vous). Il n’hésitera pas à inventer une fausse adresse pour vous duper.

CONSEIL :

  • Prenez systématiquement contact avec le propriétaire par téléphone (surtout dans le cas de location de vacances). Ne vous fiez pas uniquement au numéro que votre correspondant vous donne, le mieux étant de passer directement par un annuaire pour vérifier l’identité du correspondant.
  • Vérifiez que la location (via Google Maps par exemple) correspond bien à l’adresse donné par votre correspondant. Utilisez également la recherche par image afin de vérifier que les photos ou les informations ne correspondent pas à une autre annonce.
  • Evitez les virements à via un mandat cash, Western Union ou Moneygram. Soyez vigilant lors d’un paiement à l’étranger.
  • Ne versez jamais la totalité du prix de location d’avance. Bien souvent, les propriétaires n’exigent pas plus de 30% du prix de la location. Au-dessus de ce taux, méfiez-vous.

Emploi :

Le consignataire : Tout commence par une offre d’emploi alléchante vous proposant de gagner un salaire agréable tous les mois pour un simple service : recevoir, remballer et renvoyer des colis vers un pays étranger hors Europe pour une entreprise étrangère. L’entreprise vous fait alors signer un faux contrat de travail et vous demande d’envoyer vos papiers d’identité, RIB et autres. Cependant derrière ces sociétés se cachent des réseaux de vol de carte bleue, passant des commande sur internet en votre nom (grâce aux papiers que vous avez vous-même envoyés) et votre adresse. En soi, l’escroquerie ne vous coûte pas un sou, vous n’avancez pas d’argent, tous les frais de transport sont déjà payés. Cependant vous ne recevrez jamais votre salaire (certains arnaqueurs demandent même encore une fois d’envoyer une somme d’argent afin de débloquer votre salaire). Cette escroquerie peut cependant rapporter de gros ennuis à la victime, pouvant même aller jusqu’à de la prison, car la personne est devenue sans le savoir un complice de l’escroquerie.

L’intermédiaire financier : Même principe que vous le consignataire alors que là il s’agit de virement bancaire, vous rémunérant sur une commission. En plus des ennuis occasionnés, cette escroquerie vous coutera une fortune car les virements bancaires proviendront directement de votre compte et vous ne serez jamais remboursé.

La prestation ou spectacle : L’arnaque concerne plus particulièrement les intermittents du spectacle et autres prestataires. L’arnaqueur propose à sa victime une représentation à l’étranger, généreusement payé, ainsi qu’un remboursement de tous les frais. L’escroc vous fera signer un faux contrat de travail et envoyer tous les documents qui vont avec (afin de vous rassurer, mais également pour pouvoir utiliser votre identité lors d’une prochaine arnaque). Il vous demande juste d’avancer le prix du transport et vous propose gentiment un « faux site d’agence de voyages », derrière laquelle se cache l’arnaque. L’arnaqueur empoche le prix des billets, et récupère vos papiers d’identité.

CONSEIL :

  • Evitez au maximum les emplois de consignataire, et d’intermédiaire. Ces arnaques ne vous apporteront que de gros ennuis judiciaires.
  • Faites attention quant à l’envoi de vos document personnels.
  • Ne faites aucune démarche avant d’avoir vérifié que votre interlocuteur était fiable. Pour ce faire, n’hésitez pas à exiger un contact téléphonique avec lui. Vérifiez l’existence de l’entreprise, la véracité des informations que vous possédez, etc.…

Animaux :

Ce type d’arnaque est un des grands basiques de l’arnaque. L’escroc n’hésite pas à profiter de la corde sensible de ses victimes et de leur impatience à recevoir leur nouvelle boule de poils pour leur soutirer un acompte, ou le paiement du transporteur sur un faux site. Bien sûr, l’animal n’existe pas et les photos proviennent d’autres annonces.

CONSEIL :

  • Ne versez jamais d’acompte tant que vous n’avez pas vu l’animal en question.
  • Privilégiez la remise en main propre, et éviter de passer par un transporteur.
  • Faites des recherches par image (via Google par exemple) afin de vérifier que les photos ne correspondent pas à une autre annonce.

Rencontre:

L’amoureux étranger : Cette escroquerie est l'une des plus dangereuses car les fraudeurs misent sur la longue durée pour escroquer des sommes exorbitantes, et n’hésitera pas à « travailler » sa victime pendant des mois avant d’arriver à ses fins. L’escroc se fait passer pour l’homme ou la femme de votre vie, éperdument amoureux, se servant de la faiblesse de sa victime (qui tombera bien entendu éperdument folle amoureuse) pour lui soutirer des sommes d’argent toujours plus grosses prétextant des situations les plus mélodramatiques les unes que les autres (maladie grave d’un proche, problèmes familiaux, décès, billet d’avions…). Bien entendu, la victime prise au piège dépensera sans compter pour aider « l’amour de sa vie ».

Le Cyber-Chantage : L’une des variantes de l’escroquerie précédente est le « cyber-chantage ». La discussion s’engage et votre interlocuteur « attentif » vous fera parler de votre vie, votre adresse, de votre entourage, de votre travail. La personne insiste ensuite pour avoir une conversation par webcam. Une fois la confiance mise en place, elle insistera ensuite sa victime à avoir un comportement indécent devant la webcam. Prise au piège, la victime sera prête à dépenser une fortune pour dépenser ses images, menacé par son interlocuteur de diffuser ses images enregistrées sur internet, à ses proches et sa famille (dont la victime aura encore une fois donné elle-même les noms).

Et bien sûr, faites preuve au maximum de bon sens ! Restez vigilant, même si votre interlocuteur vous inspire confiance. Méfiez-vous s’il utilise des prétextes ou qu’un événement intervient vous obligeant à modifier vos bonnes pratiques dans cette transaction. Et si vous ressentez de réels doutes durant cet échange, n’hésitez pas à nous contacter, et préférez abandonner plutôt que de prendre le risque de vous faire arnaquer !